Pavé numérique avec Putty et Vi/Vim

Posté par seiyar81 le 12 janvier 2010 | Laisser un commentaire (0)

Si comme moi vous utilisez Putty en client SSH, et que vous disposez d’un clavier numérique, vous avez sûrement remarqué qu’il est non seulement inutilisable mais en plus qu’il provoque des insertions foireuses de caractères ainsi que des retours à la ligne.

Un simple réglage dans la configuration de Putty permet d’endiguer le problème :

Putty > Terminal > Feature > Cocher Disable application keyboard mode

Catégorie: Développement Web | Laisser un commentaire (0)

Configuration et Utilisation de Vim 2/5

Posté par seiyar81 le 2 novembre 2009 | Laisser un commentaire (0)
Vim

Déjà la deuxième partie, qu’est-ce qu’il est fort celui-là !

Parlons peu, parlons bien, pour programmer correctement avec Vim il y a plusieurs options indispensables qui sont communes à n’importe quel éditeur de texte/code :

  • La coloration syntaxique
  • L’auto-complétion
  • La numérotation des lignes
  • etc …

Plusieurs options s’offrent à vous pour modifier la configuration de Vim :  soit vous configurez Vim via le fichier de configuration global ‘/etc/vim/vimrc’, soit via le fichier de votre profil : ‘/home/username/.vimrc’ (que vous aurez peut-être à créer).

Personnellement étant le seul à avoir accès à ma machine, j’utilise le fichier de configuration global.

Une série de directives y est déjà présente par défaut, dont la plupart sont commentées.
Voici une liste de directives plutôt pratiques :

set showmatch "Affiche les parenthèses correspondantes
set nu "Affiche les numéros de lignes
set mouse=m"Active la souris pour le mode m, mettre a pour tous les modes
set syntax=on "Active la coloration syntaxique

set autoindent "Auto-indentation
set tabstop=n "Définit le nombre d'espaces dans une tabulation

set history=n "Définit le nombre de commandes enregistrées dans l'historique
set incsearch     "Recherche par incrémentation
set hlsearch      "Met en surbrillance les phrases recherchées

set cursorline "Met en surbrillance la ligne où se trouve le curseur
highlight CursorLine guibg=#001000 "Définit la couleur de la surbrillance*

set backup "Active le backup de vos fichiers en cas de plantage
set backupdir=/home/user/vimbackup "Le dossier où seront placés vos backup

Voilà dont une petite liste de directives essentielles pour être bien à l’aise avec l’édition de texte avec Vim.
La prochaine partie portera sur la recherche !

Catégorie: Linux | Laisser un commentaire (0)

Configuration et Utilisation de Vim 1/5

Posté par seiyar81 le 29 octobre 2009 | Laisser un commentaire (0)
Vim

Dans la vie pour bien coder, c’est pas l’éditeur qui compte c’est comment qu’il est configuré !‘ Cette citation de Lao Tseu moi n’est pas si bête que ça.
Car oui travailler avec des outils mal calibrés, mal adaptés aux besoins des développeurs (qui plus est qui varient d’une personne à l’autre) ralenti plus qu’autre chose, et un développeur ralenti produit moins, donc est moins rentable et donc finit au chômage ! Bon d’accord peut-être pas jusque là mais il n’empêche qu’il est plus agréable d’avoir un environnement de développement adapté pour de bonnes conditions de travail.

Lorsqu’on se retrouve à devoir installer et gérer un serveur dédié, on peut très bien éditer les fichiers via un IDE gérant l’édition à distance via FTP, ou l’édition en local, ou bien autre solution : l’édition directement sur le serveur via SSH.

Une fois connecté à son serveur, il suffit alors de choisir le fichier à éditer et l’éditeur. Etant plus habitué et connaissant mieux le fonctionnement de Vim (version améliorée de Vi) c’est ce dernier que je vais vous présenter.

Le tutoriel sera découpé en 5 parties :

  • Commandes
  • Configuration générale
  • Recherche
  • Encodage
  • Syntaxe

On rentre tout de suite dans le vif du sujet avec l’explication des commandes de base de Vim :

moi@monpc:/home#vim monfichier // Edition normale du fichier
moi@monpc:/home#vim -v monfichier // Edition du fichier en mode Vi
moi@monpc:/home#vim -y monfichier // Edition du fichier sans modes
moi@monpc:/home#vim -R monfichier // Edition du fichier en lecture seule

moi@monpc:/home#vim -n monfichier // Edition sans utiliser de fichier swap
moi@monpc:/home#vim -r fichier // Récupérer une session plantée

moi@monpc:/home#vim + monfichier // Ouvre le fichier à la fin
moi@monpc:/home#vim +[num] monfichier // Ouvre le fichier à la ligne [num]

moi@monpc:/home#vim -p[N] monfichier // Ouvre N onglets
moi@monpc:/home#vim -o[N] monfichier // Ouvre N fenêtres
moi@monpc:/home#vim -O[N] monfichier // Ouvre N fenêtres verticalement

Une fois l’éditeur lancé, vous pouvez switcher entre les différents modes
et utiliser les commandes suivantes :

i // Mode insertion
Echap // Replace en mode Normal
x // Supprime les caractères sous le curseur

w // Sauvegarde
w nom // Sauvegarde dans le fichier 'nom'
~,~w // Sauvegarde les lignes ~ à ~
q // Quitter Vim, q! pour annuler les changements non sauvegardés
u // Annule le dernier changement
U // Annule le changement de la ligne
Ctrl+R // Annule les annulations

o // Ajoute une ligne sous le curseur et lance l'insertion
Maj+o // Ajoute une ligne au niveau du curseur

!dir ou !ls // Liste le dossier courant
!cmd // Exécute la commande cmd

Vous voilà d’ores et déjà en possession du minimum requis pour ouvrir un fichier, le modifier et l’enregistrer.
Dans la prochaine partie j’exposerai les différentes options de configuration utiles pour développer.

A très bientôt :p

Catégorie: Linux | Laisser un commentaire (0)