Accélerer et optimiser son intallation PHP avec eAccelerator

Posté par seiyar81 le 12 février 2010 | Laisser un commentaire (0)

Quand on doit gérer un serveur Web, on doit s’occuper avant tout de la sécurité de l’installation, de sa stabilité, etc mais il ne faut pas pour autant négliger les performances. Car oui l’utilisateur final ne se préoccupe pas vraiment de savoir si le serveur risque de tomber à la moindre attaque, et si l’application est trop longue à répondre il ira voir ailleurs s’il peut ou alors va commencer à s’énerver.

J’ai déjà présenté quelques modules pour accélérer Apache, mais aujourd’hui je vais expliquer comment installer très simplement un système de cache d’opcode : eAccelerator.
Avant cela quelques explications.

Qu’est-ce que l’opcode ?

Comme vous le savez tous sûrement, PHP n’est pas un langage compilé, mais interprété. C’est à dire qu’à chaque exécution le code est parcouru puis PHP génère ce qu’on appelle l’opcode qui est en réalité un code compréhensible par la machine qui pourra donc l’exécuter.
Ce processus peut très vite devenir lourd pour la machine dès lors que l’application fait face à un nombre important de clients et les temps de réponses n’en sont que plus long.

Quelles solutions ?

C’est pourquoi on va s’intéresser aux systèmes de cache d’opcode. Ces derniers améliore grandement les performances de PHP en plaçant dans un système de cache ces fameux opcodes.
Il existe plusieurs solutions dont voici une courte liste (non exhaustive) :

  • IonCube: http://www.ioncube.com/sa_encoder.php
  • Zend Platform: http://www.zend.com/en/products/platform/
  • XCache: http://xcache.lighttpd.net/
  • APC: http://pecl.php.net/packages/APC
  • EAccelerator: http://www.eaccelerator.net/

Nous nous intéresserons ici à eAccelerator.
Attention toutefois, eAccelerator ne fonctionne pas si PHP est CGI, il est seulement utilisable avec mod_php ou PHP en FastCGI.

On commence par récupérer la dernière version :

cd /usr/src
wget http://bart.eaccelerator.net/source/0.9.6/eaccelerator-0.9.6.tar.bz2
tar -xf eaccelerator-0.9.6.tar.bz2
cd eaccelerator-0.9.6

Ensuite il nous faut compiler les sources, donc dans le dossier entrez les commandes suivantes :

phpize
./configure 
make

Si le programme phpize n’est pas trouvé, il faut le télécharger :

sudo apt-get install php5-dev

Si tout s’est bien passé, on lance l’installation :

make install

Il nous faut maintenant configurer PHP pour qu’il charge l’extension, on modifie donc le fichier /etc/php5/conf.d/eaccelerator.ini :

zend_extension="/usr/lib/php4/eaccelerator.so"
eaccelerator.shm_size="16"
eaccelerator.cache_dir="/tmp/eaccelerator"
eaccelerator.enable="1"
eaccelerator.optimizer="1"
eaccelerator.check_mtime="1"
eaccelerator.debug="0"
eaccelerator.filter=""
eaccelerator.shm_max="0"
eaccelerator.shm_ttl="0"
eaccelerator.shm_prune_period="0"
eaccelerator.shm_only="0"
eaccelerator.compress="1"
eaccelerator.compress_level="9"

Enfin on créé le dossier dans lequel eAccelerator va stocker son cache :

mkdir /tmp/eaccelerator
chmod 0777 /tmp/eaccelerator

Enfin on vérifie que tout fonctionne bien :

/etc/init.d/apache2 reload
php5 -v
...
Zend Engine v2.2.0, Copyright (c) 1998-2008 Zend Technologies
    with eAccelerator v0.9.6, Copyright (c) 2004-2010 eAccelerator, by eAccelerator
...

Et voilà votre installation de PHP est maintenant plus rapide et plus stable.
J’expliquerais prochainement comment mettre en place très simplement un reverse proxy afin de soulager le serveur Web.

Catégorie: Apache, Développement Web, PHP | Laisser un commentaire (0)